DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Whitney Houston, vie et mort d'une diva


cinema

Whitney Houston, vie et mort d'une diva

Elle avait une voix en or et elle a connu un destin tragique.

La vie tumultueuse de Whitney Houston fait l’objet d’un film documentaire intitulé “Whitney : Can I Be Me”.

Le parcours de la diva aux 200 millions de disques vendus à travers le monde est retracé à travers images d’archives et témoignages.

Nick Broomfield est le réalisateur de ce film : “Elle aimait ses frères, mais ils avaient tous des problèmes de drogue. Sa mère n‘était pas très présente, parce qu’elle voyageait beaucoup. Donc elle a surtout été élevée par son père dont elle était incroyablement proche. Et vous le savez, elle a grandi dans le New Jersey, dans un quartier plutôt compliqué.”

Nick Broomfield : “Elle a vécu intensément jusqu‘à l‘âge de 48 ans. Elle était très courageuse, elle était une vraie combattante. Tous ceux qui l’ont vu chanter vous le diront : sur scène, elle se transformait en une sorte de gladiateur, suant et donnant tout ce qu’elle avait. Je pense que vous ne pouviez pas vous empêcher de l’aimer.”

Après des débuts dans le mannequinat, Whitney Houston avait entamé sa carrière de chanteuse dans les années 80.

Elle était devenue la petite fiancée de l’Amérique en interprétant “I will always love you”, la bande originale du film “Bodyguard” dans lequel elle tenait son propre rôle.

La suite fut moins glorieuse avec une traversée du désert et une addiction à la drogue jusqu‘à sa mort dans la baignoire d’un hôtel de Beverly Hills en 2012.


Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

"Loving Vincent", pépite du festival d'Annecy