DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Judo : Lucenti marque les esprits


Sport

Judo : Lucenti marque les esprits

L’hymne argentin a résonné au Grand Prix de judo de Cancun, au Mexique, pour célébrer Emmanuel Lucenti, vainqueur chez les – de 81 kilos.

La journée avait idéalement débuté pour le sud-américain, vainqueur au premier tour sur waza ari de l’Israëlien Sagi Muki. Agé de 32 ans, septième aux derniers Jeux Olympiques, Lucenti avait déjà signé en 2017 une médaille d’argent à l’open pan-américain disputé dans son pays.

En finale, il a cette fois triomphé. Mais ce ne fut pas sans mal contre le Canadien Etienne Briand. Battu par par waza-ari après avoir été projeté au sol, le Québécois est sorti extrêmement frustré de cette finale. Ce n‘était bien sûr pas le cas de Lucenti, tout à sa joie, malgré un anglais un peu basique : “Mon entraineur est mon ami et j’ai ma famille avec moi. Je me sens bien dans cette ville. Je me sens en bonne condition parce que je suis heureux. Et quand je suis heureux sur le tapis, je pense que c’est mon meilleur judo. “

Coup double pour le Brésil

Chez les femmes, la Brésilienne Ketleyn Quadros est montée sur la plus haute marche du podium en moins de 63 kilos.

Au premier tour, elle avait signé un ippon sur stangulation contre la Hondurienne Cergia David. Une prise pleine de maîtrise et d’autorité pour celle qui avait été médaillée de bronze olympique en 2008. Ketleyn Quadros a disposé en demi-finale de la Slovène Andreja Leski grâce à un balayage.

Opposée en finale à la Britannique Amy Livesey, la Brésilienne l’a emporté sur ippon. C’est sa troisième victoire dans un Grand Prix.

En moins de 73 kilos, le Brésil s’est également paré d’or, grâce à Marcelo Contini vainqueur de l’Israëlien Tohar Butbul après un Sangaku jime, une technique d‘étranglement avec les jambes au sol. C’est son troisième succès en 2017 après ceux obtenus en début d’année aux tournois de Lima et de Santigao lors de l’open pan-américain.

Chez les femmes, en moins de 70 kilos, la médaille d’or est revenue à Maria Bernabeu. Cinquième aux derniers Jeux Olympiques, l’Espagnole avait surtout terminé deuxième aux championnats du monde en 2015. En finale, elle a poussé à la disqualification la Britannique Sally Convway.

Maria Bernabeu sera l’une des principales favorites des Mondiaux dans deux mois à Budapest.