DERNIERE MINUTE

Au moins 40 personnes ont été tuées mardi en Centrafrique dans des affrontements dans la ville de Bria (centre), a-t-on appris de sources humanitaire et sécuritaire.

Ces affrontements entre des miliciens prochrétiens anti-balaka et des membres d’un goupe de l’ex-coalition musulmane Séléka sont survenus au lendemain de la signature à Rome, par 13 groupes rebelles ou milices sur les 14 que compte le pays, d’un accord prévoyant un cessez-le-feu immédiat, sous le parrainage de la communauté catholique Sant’Egidio.

La ville de Bria avait déjà été frappée du 15 au 18 mai par des affrontements entre groupes armés qui avaient fait 5 morts, 29 blessés et plus de 40.000 déplacés selon l’ONU.

Les violences en mai dans les localités de Bria, Alindao, Bangassou et Mobaye (à l’est de Bangui) avaient fait environ 200 blessés et 300 morts, selon un bilan publié fin mai par le bureau des Affaires humanitaires des Nations unies en Centrafrique (Ocha).

Avec agence (AFP)