DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Bruxelles : profil du terroriste


Le bureau de Bruxelles

Bruxelles : profil du terroriste

L’enquête se poursuit à Bruxelles pour déterminer le profil et le parcours du terroriste abattu mardi soir par un militaire. Selon les premiers éléments il n‘était pas fiché par les services de sécurité comme combattant ou en lien avec une organisation terroriste. Tout juste était-il connu de la police pour des affaires de drogue. Selon Claude Moniquet, expert en contreterrorisme, il était donc très difficile de pouvoir le repérer. “On a eu de la chance ! Très clairement !(…) Ce qui est manifeste en tout cas c’est que la présence militaire a un effet objectif puisque ce sont les militaires qui ont mis hors d‘état de nuire, qui ont neutralisé, le terroriste qui avait été repéré”, explique-t-il.
Le suspect, d’origine marocaine, habitait la commune de Molenbeek, où ont séjourné certains auteurs des attentats de Paris. Depuis les autorités ont mis en place une cellule de sécurité locale comme l’explique la bourgmestre (maire) Françoise Schepmans. “Nous avons recensé plus de 20 000 familles aujourd’hui, il est important de savoir qui habite à Molenbeek, où et dans quelles conditions. Nous avons fait aussi le contrôle de toutes les associations à but non lucratif situées sur le territoire de la commune. Il y en avait plus de 1 800. Nous avons quand même répertorié un certain nombre d’associations qui étaient en lien avec la délinquance, soit avec le radicalisme”, précise-t-elle.
La Belgique a aussi adopté différentes mesures comme la fin de l’anonymat pour les cartes prépayées ou encore l’autorisation de mener des perquisitions de nuit.

ALL VIEWS

Touchez pour voir