DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Terrorisme : pourquoi Bruxelles, Londres et Paris ?

La France, le Royaume-Uni et la Belgique sont des cibles privilégiées des attentats de l'EI.

Vous lisez:

Terrorisme : pourquoi Bruxelles, Londres et Paris ?

Taille du texte Aa Aa

Belgique, Royaume-Uni, France… Pourquoi ces pays sont-ils des cibles privilégiées des attentats que s’attribue l’Etat islamique ?

L’une des raisons principales serait leur engagement au sein de la coalition anti-Daech en Irak et en Syrie.

Si les Etats-Unis sont de loin les premiers contributeurs dela coalition, la France est le deuxième pays à mener le plus de frappes et le troisième contributeur, avec des navires, des moyens aériens et des effectifs au sol.
Le Royaume-Uni est lui aussi très actif et a des soldats des forces spéciales au sol, surtout en Irak. La Belgique, quant à elle, contribue essentiellement avec des chasseurs.

Depuis les premiers raids de la coalition en septembre 2014, l’Etat islamique n’a cessé de céder du terrain. De son califat, il ne reste plus grand chose. Son fief irakien de Mossoul est en passe de tomber et une vaste offensive contre celui de Raqqa, en Syrie, a été lancée.

Alors plus que jamais, la violence jihadiste s’exporte. A défaut d’ancrer son territoire, l’Etat islamique entend déstabiliser ses ennemis. Et c’est d’autant plus à sa portée que de nombreux ressortissants européens ont intégré ses rangs avant de rentrer ou de coordonner depuis l‘étranger les attaques dans des pays qui sont les leurs. L’Institut international d‘étude de la radicalisation a fait les comptes. Ils seraient plus de 700 Français, 500 Britanniques et 250 Belges à être partis faire le jihad.

Frapper des cibles faciles, avec un couteau ou un véhicule à défaut d’explosifs, ce mode opératoire rend par essence les attaques presque inévitables. Des attaques qui visent souvent des symboles : 14 juillet ou Champs Elysées pour la France, et haut-lieux touristiques comme Borough Market à Londres…

Le fait que les attentats se soient multipliés en période électorale au Royaume-Uni montre aussi la volonté de Daech de troubler des périodes politiques charnières. Dernier point commun aux sociétés française, britannique et belge : elles sont cosmopolites, et l’Etat islamique mise sur leur division jusqu‘à l’implosion.