DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Brexit : l’UE réservée

L’offre de la Première ministre britannique sur les droits des citoyens dans le cadre du Brexit a été accueillie avec beaucoup de réserve par les 27 autres pays…

Vous lisez:

Brexit : l’UE réservée

Taille du texte Aa Aa

L’offre de la Première ministre britannique sur les droits des citoyens dans le cadre du Brexit a été accueillie avec beaucoup de réserve par les 27 autres pays membres. Theresa May assure que les ressortissants de l’Union présents au Royaume-Uni ne seront pas expulsés une fois la sortie actée. Une proposition jugée insuffisante par le président de la Commission européenne. “C’est un premier pas, mais ce n’est pas suffisant”, estime Jean-Claude Juncker.

Point of view

C'est un premier pas, mais ce n'est pas suffisant

Jean-Claude Juncker Président de la Commission européenne
Le ton et l’analyse sont identiques de la part du président du Conseil européen. “Ma première impression est que l’offre britannique est en deçà de nos attentes et cela risque d’aggraver la situation des citoyens”, juge Donald Tusk.

La Première ministre britannique publiera lundi ses propositions sur le sort des citoyens. Un document très attendu par ses partenaires européens.
Lors de ce sommet tous les regards étaient aussi tournés vers le président français. Pour son premier Conseil européen Emmanuel Macron a affiché son unité sur le fond et sur la forme avec l’Allemagne lors d’une conférence de presse commune à l’issue de la rencontre.