DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"Adieu aux armes, bienvenue à la paix", lance le chef des Farc


Colombie

"Adieu aux armes, bienvenue à la paix", lance le chef des Farc

Cérémonie historique en Colombie : mardi à Mesetas, dans le centre du pays, le président Juan Manuel Santos a célébré le désarmement officiel des FARC, les forces armées révolutionnaires colombiennes, aux côtés de leur chef Rodrigo Londoño.

La veille, les quelque 7 000 guérilleros ont tous rendu leurs armes, conformément à l’accord de paix signé en novembre dernier sous l‘égide de l’ONU.

Aujourd’hui, 27 juin, pour moi, et je pense pour l’immense majorité des Colombiens, est un jour très spécial, un jour que jamais nous n’oublierons, le jour où les armes ont été échangées contre les mots“ s’est réjoui Juan Manuel Santos.


Le public a ensuite assisté à une poignée de main chaleureuse entre le président colombien et le leader des FARC, Rodrigo Londoño, alias “Timochenko”.

Adieu aux armes, adieu à la guerre, bienvenue à la paix“ a lancé l’ancien commandant en chef de la guerilla.


Il s’agit maintenant d ’accompagner le retour à la vie civile des ex-guérilleros, ce qui pose problème à une frange de la population colombienne, qui regrette l’impunité dont vont jouir les anciens soldats. La milice doit désormais se muer en parti politique, et pourra présenter ses candidats aux différentes élections.

Les plus de 7 000 armes rendues par les FARC doivent être remises par le gouvernement colombien à l’ONU avant d‘être fondues. Trois monuments seront érigés avec le métal forgé, à Bogota, La Havane, et New York.

Le conflit en Colombie a fait au moins 260 000 morts en un demi-siècle. Il ne sera terminé que lorsqu’un accord similaire sera signé avec la dernière guérilla active, l’Armée de libération nationale (guévariste), qui compte encore 1 500 combattants.