DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Judo : Shamilov marque les esprits


Sport

Judo : Shamilov marque les esprits

A deux mois des championnats du monde de Budapest, les judokas s’affrontent lors du Grand Prix de Chine, qui a débuté ce vendredi et qui s’achèvera dimanche.

Chez les hommes, en moins de 66 kilos, la médaille d’or est revenu à Yakub Shamilov. Le Russe avait notamment marqué les esprits grâce à un ippon dès le premier tour, réussi contre le représentant de Hong Kong, Lee Yuk Ting, au tapis après ce superbe balayage.

Opposé en finale au puissant Ukrainien Georgii Zantaraia, Yakub Shamilov pouvait s’attendre à un combat difficile. Il en est sorti vainqueur grâce à sa science aiguisée de la tactique.

Song Sim Rim fait la fierté de la Corée du Nord

Chez les féminines, la Nord-Coréenne Song Sim Rim est montée sur la plus haute marche du podium en moins de 52 kilos. En finale, elle a triomphé contre la Canadienne Ecaterina Guica grâce à un superbe ippon.. Song Sim Rim aura pour mission de réaliser le même exploit lors des prochains championnats du monde afin d’offrir une médaille d’or à la Corée du Nord.

L’action du jour est à mettre au crédit de l’Allemande Viola Waecheter lors du combat pour la médaille de bronze en moins de 57 kilos contre la Néerlandaise Margriet Bergstra. Waechter s’est imposée sur ippon grâce à un somptueux Uchimata.

En finale des moins de 57 kilos, la victoire est revenue à la Japonaise Tamaoki Momo. Celle-ci a fini par avoir gain de cause après une finale très disputée contre la Mongole Sumiya Dorjsuren. Les deux jeunes femmes ont dû se départager au cours du Golden Score. Et Tamaoki Momo a bénéficié de la disqualification de sa rivale, sanctionnée après avoir écopé de trois pénalités.

En moins de 48 kilos, c’est cette fois une Sud-Coréenne qui s’est distinguée. Yujeong Kang, lauréate en finale de Irina Dolgova. La Russe a été surprise par un waza ari exécutée à pleine vitesse par la Sud-Coréenne. Agée de seulement 20 ans, Yujeong Kang avait déjà obtenu le bronze lors de l’open européen d’Oberwart en début d’année.

Enfin, chez les hommes, Shishime Toru est monté sur la plus haute marche du podium en moins de 60 kilos. Le Japonais a réussi un ippon en finale contre le Mongole Dashdavaa Amartuvshin. Toru avait fini troisième des derniers championnats du monde, il y a deux ans au Kazakstan. Il tentera de faire mieux en Hongrie dans deux mois.