DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Total signe un contrat gazier avec Téhéran


Iran

Total signe un contrat gazier avec Téhéran

Total marque son retour en Iran. La compagnie pétrolière française, à la tête d’un consortium qui inclut le Chinois CNPCI et l’Iranien Petropars, a signé ce lundi un contrat gazier avec Téhéran. Son montant s‘élève à 4,8 milliards de dollars. Il s’agit d’un premier accord dans ce secteur, depuis la levée partielle des sanctions internationales. Cet accord, qui s‘étend sur une durée de 20 ans, vise une nouvelle phase de développement du champ offshore Pars-Sud.
“La signature de ce contrat va lever les doutes qu’avaient certaines compagnies étrangères quant à l’intérêt d’investir et de travailler en Iran”, a déclaré le ministre iranien du Pétrole, Bijan Zanganeh. “Cela va initier le retour de ceux qui veulent investir en Iran, pas seulement dans l’industrie pétrolière, mais aussi dans d’autres domaines”.

“Depuis la signature du plan d’action global commun, toutes les compagnies européennes peuvent travailer en Iran”, a souligné le PDG de Total, Patrick Pouyanné. “Nous sommes donc engagés en Iran et j’espère que la diplomatie internationale maintiendra notre capacité à être ici”.


“Le pétrole est le moteur du développement économique de l’Iran”, indique Javad Montazeri, journaliste pour Euronews à Téhéran. “La signature de ce contrat annonce une embellie du secteur, libéré récemment des sanctions internationales. Une industrie, qui, selon le ministre du pétrole iranien, nécessiterait 200 milliards de dollars d’investissements, dont 70 % en provenance de l‘étranger, afin que l’Iran puisse faire passer sa production de pétrole et de gaz à 6 millions de barils par jour”.