DERNIERE MINUTE

Total devient le premier groupe pétrolier occidental à revenir en Iran, après la levée partielle des sanctions internationales. A la tête d’un consortium avec le chinois CNPCI et l’Iranien Petropars, le groupe français a conclu un accord gazier de 4,8 milliards de dollars avec Téhéran. Le contrat d’une durée de 20 ans prévoit notamment des investissements dans le champs offshore Pars-Sud. Le groupe français détiendra 50,1% des parts du consortium. Le PDG de Total, Patrick Pouyanne, a salué un jour “historique”, rappelant que son groupe avait une “longue histoire” en Iran. Le pays détient les deuxièmes réserves mondiales de gaz après la Russie. Les grands groupes d’hydrocarbures restent toutefois réticents à y investir tandis que Washington envisage de nouvelles sanctions contre Téhéran.