Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Coup de gueule de Juncker : "Le Parlement européen est ridicule !"

Access to the comments Discussion
Par Joël Chatreau
Coup de gueule de Juncker : "Le Parlement européen est ridicule !"

<p>Une engueulade entre deux hauts responsables européens en pleine séance plénière, c’est assez rare pour que cela se remarque. “Le Parlement européen est ridicule, vraiment ridicule !” : ce coup de gueule, c’est <strong>le président de la Commission européenne</strong> en personne qui l’a poussé ce mardi lors d’une session à Strasbourg. <strong>Jean-Claude Juncker</strong>, furieux, s’est ensuite accroché fortement avec <strong>Antonio Tajani, le président</strong> justement <strong>du Parlement européen</strong>.</p> <p>La séance du jour consistait à faire le bilan de la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne assurée pendant les six derniers mois par Malte, et qui vient de se terminer fin juin. Jean-Claude Juncker reproche à Antonio Tajani de ne pas avoir mobilisé comme il le fallait les eurodéputés qui n’étaient qu’une trentaine dans l’hémicycle pour assister à la session strasbourgeoise (sur 751, il est utile de le préciser).</p> <p>“Qu’il n’y ait qu’environ 30 élus présents pour le débat, c’est suffisant pour montrer que le Parlement n’est pas sérieux”, a déclaré Jean-Claude Juncker. Le chef de l’exécutif européen a souhaité ne jamais plus assister à “une réunion de ce type”.</p> <p><blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="en" dir="ltr">.<a href="https://twitter.com/JunckerEU"><code>JunckerEU</a> calls <a href="https://twitter.com/Europarl_EN"></code>Europarl_EN</a> “Ridiculous. Very ridiculous!” <a href="https://twitter.com/EP_President"><code>EP_President</a> Tajani retorts furiously. <a href="https://t.co/CTg3q5B6X2">pic.twitter.com/CTg3q5B6X2</a></p>— EURACTIV (</code>EURACTIV) <a href="https://twitter.com/EURACTIV/status/882172523223412736">July 4, 2017</a></blockquote><br /> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></p> <p><h3>Réponse du tac au tac</h3></p> <p>Du coup, l’Italien Antonio Tajani a réagi vivement en demandant à son interlocuteur d’avoir “une attitude plus respectueuse” et “d’utiliser un autre vocabulaire”. “Nous ne sommes pas ridicules !”, a protesté le président du Parlement européen, “et ce n’est pas à la Commission de contrôler le Parlement mais au Parlement de contrôler la Commission”.</p> <p>C’est ce qui s’appelle laver son linge sale en famille car, paradoxalement, les deux dirigeants appartiennent au même groupe européen de droite, le <span class="caps">PPE</span>, majoritaire au Parlement. Les débats en coulisses ne sont pas prêts de s’arrêter…</p>