DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Mongolie choisit son président

L'ancien homme d'affaires Battulga Khaltmaa est le favori du second tour ce vendredi.

Vous lisez:

La Mongolie choisit son président

Taille du texte Aa Aa

C’est un second tour totalement inédit qui se joue ce vendredi en Mongolie : depuis le début de la démocratie en 1990, le président a toujours élu au premier tour.

Avec environ 39 % des suffrages réunis le 26 juin dernier, l’ancien homme d’affaires Battulga Khaltmaa est le favori du scrutin. Ce député de centre-droit est issu du parti du président Elbegdorj (DP), inéligible après deux mandats.
Cet ancien sportif professionnel et “self-made man” est réputé pour être proche du Kremlin et critique envers la Chine, de loin le premier partenaire économique de la Mongolie.

Battulga est opposé ce vendredi à l’ancien Premier ministre et ex-maire d’Oulan-Bator, Enkhbold Miyegombo. Son parti (MPP) a remporté les élections législatives l’an dernier et a pris dès lors les commandes du gouvernement. Pourtant, Enkhbold n’a récolté que 30 % des voix au premier tour. Comme son adversaire, il est visé par des accusations de corruption.

La priorité du prochain président sera de relacer la croissance mongole, enrayée par la chute des cours des produits miniers, dont ce pays de 3 millions d’habitants dépend énormément.

Face aux niveaux élevés de chômage et de dette, le gouvernement a récemment sollicité un prêt du FMI, en contre-partie duquel il a engagé une série de mesures d’austérité.

Ces mesures d’austérité ont cristallisé les débats pendant la compagne, Battulga accusant le MPP d’avoir trahi ses promesses en contractant ce prêt.