DERNIERE MINUTE

De nouveaux inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco

Samedi, l'Unesco a inscrit 6 nouveaux sites : 3 en Asie et 3 en Afrique.

Vous lisez:

De nouveaux inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco

Taille du texte Aa Aa

Samedi, le Comité du patrimoine mondial de l’Unesco a classé 6 nouveaux sites. Il a fait connaître sa décision depuis Cracovie en Pologne, où il est réuni depuis le 2 juillet 2017.

Trois des sites inscrits se trouvent en Asie et les trois autres en Afrique :

- Zone des temples de Sambor Prei Kuk, site archéologique de l’ancienne IshanapuraKulangsu : un établissement historique internationalVille historique d’Ahmedabad

- Mbanza Kongo, vestiges de la capitale de l’ancien Royaume du KongoPaysage culturel des ǂKhomaniAsmara : une ville moderniste d’Afrique

Il s’agit de la première inscription d’un site érythréen sur la liste du patrimoine mondial. “La reconnaissance de la ville comme un site du patrimoine d’une valeur universelle exceptionnelle nous remplit d’une immense fierté et de joie, mais aussi d’un sens de responsabilité et de devoir“, a déclaré la déléguée permanente de l’Erythrée auprès de l’Unesco Hanna Simon, invitant “le monde entier” à visiter Asmara.

C’est une bonne nouvelle pour le pays de la Corne de l’Afrique dont l’image est mauvaise en Europe, qui voit débarquer sur ses rives un grand nombre de migrants érythréens fuyant la répression chez eux.

Marquée par la présence italienne depuis 1869, intégrée dans l’Afrique orientale italienne en 1936, l’Erythrée fut une colonie jusqu’en 1941, sous la dictature fasciste de Benito Mussolini, et l’architecture futuriste d’Asmara remonte en grande partie à cette époque-là. Des architectes dont les projets ne trouvaient pas preneur dans les villes conservatrices d’Europe avaient migré vers Asmara. A l‘époque, la moitié de ses habitants étaient Italiens et on l’appelait “Piccola Roma” ou “Petite Rome”.

Le Comité du patrimoine mondial a inscrit une autre “première” africaine en plaçant sur la même liste le centre de la ville angolaise de Mbanza Kongo, ancienne capitale du royaume du Kongo.

Avec agence (AFP)