DERNIERE MINUTE

Syrie : la trêve partielle semble respectée

Un énième cessez-le-feu à l'épreuve du réel alors qu'un nouveau cycle de négociation débute lundi à Genève

Vous lisez:

Syrie : la trêve partielle semble respectée

Taille du texte Aa Aa

Un énième cessez-le-feu à l‘épreuve du réel, en Syrie, où une trêve partielle est entrée en vigueur ce dimanche.

Iniciée par les Etats-Unis, la Russie et la Jordanie, le plan concerne trois provinces du sud : Quneitra, Soueida, et Deraa. Plusieurs officiels rebelles et l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) ont affirmé dimanche soir que presque toutes les armes étaient restées muettes, malgré le rejet de l’accord par certains groupes.

En effet, vendredi plusieurs factions se sont dites préoccupées dans un communiqué cité par l’AFP, dénonçant “des réunions et des accords secrets entre la Russie, la Jordanie et les Etats-Unis sur un accord pour le sud de la Syrie, séparément du nord“, estimant qu’un tel accord “diviserait le pays en deux, ainsi que la délégation et l’opposition“.

Nous ne voulons pas de solutions partielles au problème syrien. Nous voulons une solution totale pour nos familles, qui ont été déplacées de force, et dont les maisons, les villages et les infrastructures ont été détruits“. a estimé le commandant rebelle Abu Odai Almadani.


L’accord, qui prévoit la présence au sol de militaires russes, en coordination avec les Jordaniens et les Américains, a été scellé au G20 de Hambourg, lors du premier face à face entre Donald Trump et Vladimir Poutine.

Son entrée en vigueur conïcide avec l’arrivée dimanche à Genève des délégations rebelle et gouvernementale, pour le nouveau cycle de pourparlers, qui débute ce lundi sous l‘égide de l’ONU.

Il s’agit du septième round des négociations en sept ans d’une guerre qui a fait plus de 320 000 morts et des millions de déplacés.