DERNIERE MINUTE

La réputation du Bolchoï, à Moscou, est quelque peu entachée après l’annulation d’un ballet dont la première devait avoir lieu ce mardi. Finalement, ce ballet consacré au légendaire danseur Rudolf Noureev ne sera pas présenté au public avant mai 2018. Il s’agirait d’un choix purement artistique, se défend le directeur du théâtre.

Vladimir Ourine, directeur général du Bolchoï : “Nous avons regardé la mise en scène. La qualité, c’est ce qu’il y a de plus important à nos yeux, et là en matière de qualité, on s’est rendu compte que c‘était mauvais”.

Rien à voir donc, officiellement, avec le parcours controversé de Rudolf Noureev qui avait fui l’Union soviétique en 1961 et qui est mort du sida en France en 1993.

Vladimir Ourine : “J’ai compris, quand j’ai donné mon feu vert à ce projet, que raconter l’histoire de ce personnage complexe et de son fabuleux destin, ce serait passionnant, mais que ce ne serait pas simple. J’ai néanmoins choisi de mener à bien ce projet alors que, croyez-moi, à l‘époque déjà, il m’apparaissait clairement que cela heurterait la sensibilité d’un grand nombre de personnes.”

Vladimir Ourine jure qu’il n’a pas cédé aux pressions des autorités, alors que le metteur en scène de ce ballet est connu pour ses critiques envers le pouvoir et qu’il a récemment été inquiété dans une affaire de détournement présumé de fonds publics.