DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Sébastien Loeb prend les commandes du Silk Way Rally


Sport

Sébastien Loeb prend les commandes du Silk Way Rally

Après deux premières étapes en Russie, le Silk Way Rally franchissait ce lundi la frontière du Kazakhstan. 876 kilomètres, dont 340 kilomètres de spéciale entre Oufa, dans l’Oural, et Kostanaï.

Sébastien Loeb prend les commandes

Une course à nouveau dominée par les pilotes français de la Team Peugeot, en tête desquels Sébastien Loeb. Il a remporté sa deuxième étape en trois jours et reprend la tête du général.

“C‘était une bonne étape pour moi aujourd’hui. J’ai fait le meilleur temps, donc c’est bien. J’ai commencé très vite. La navigation n’a pas été facile, mais Daniel Elena, mon co-pilote, a fait un excellent travail. Demain, on ouvre la route, donc ça risque d‘être encore plus compliqué”, souligne le nonuple champion du monde de rallye.

Vainqueur de l‘étape la veille, Stéphane Peterhansel, qui a glané cette année un treizième Dakar, réalise cette fois le deuxième meilleur chrono, mais compte au général plus de trois minutes de retard sur son grand rival.

À noter aussi la belle performance du pilote chinois Yong Zhou. Parti en 39ème position, il a complète le podium de cette étape devant le tenant du titre de l‘épreuve, le Français Cyril Despres, qui a perdu huit minutes après avoir dû s’arrêter. Il reste troisième du général, mais avec plus de 17 minutes de retard sur le leader.

L’Américain Bryce Menzies sur Mini est quatrième du général à 38 minutes. Belle performance aussi d’un autre Français, Christian Lavieille, qui remonte dans le top 5 devant le chinois Han Wei. Quant au pilote saoudien Yazeed Alrahji sur Mini, qui avait perdu plus de deux heures la veille après être resté coincé dans un fossé, il a terminé l‘étape à la cinquième place.

Martin Kolomy prend la tête chez les camions

Dans la catégorie “camions”, l‘étape a été remportée par le pilote biélorusse Siarhei Viazovich (Maz) devant le Tchèque Martin Kolomy (Tatra), qui en profite pour prendre la tête du classement général. Le Néerlandais Ton Van Genugten (Iveco) réalise le troisième chrono de cette spéciale.

Parti samedi de la place Rouge à Moscou, le Silk Way Rally s’achèvera le 22 juillet en Chine, dans la cité impériale de Xi’an. Il est considéré par beaucoup comme l‘épreuve la plus difficile de l’année : près de 10.000 kilomètres à travers des plaines, des montagnes et le désert. Le parcours sera de plus en plus difficile avec comme point d’orgue de cette épreuve le désert de Gobi en Chine.

Ce mardi, les pilotes s‘élancent vers Astana, la capitale du Kazakhstan. C’est l‘étape la plus longue de ce Silk Way Rally avec plus de 900 kilomètres.