DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'encombrante collection


Cult

L'encombrante collection

Le musée des Beaux-Arts de Berne vient d’accueillir une précieuse livraison : les premières des 1.500 oeuvres retrouvées à Munich dans l’appartement de Cornelius Gurlitt.

Ce collectionneur allemand, mort en 2014, était le fils d’un marchand d’art du troisième Reich, Hildebrand Gurlitt, accusé d’avoir volé des toiles d’Otto Dix, d’August Macke, ou bien encore d’Otto Mueller.

Toute sa collection a été léguée au Kunstmuseum qui assume la responsabilité morale d’un tel héritage.

Nina Zimmer, directrice du Musée des Beaux-Arts de Berne : “Pour ces oeuvres, nous savons le jour exact où elles ont été acquises par des musées allemands, donc elles étaient en possession de ces musées. Et nous savons exactement à quelle date Hildebrand Gurlitt les a achetées. La provenance de ces oeuvres est donc clairement établie.”

Le Musée des Beaux-Arts assure que la recherche d‘éventuels propriétaires privés spoliés par les Nazis va se poursuivre.

En attendant, quelques-uns de ces chefs d’oeuvre seront exposés à Berne, mais aussi à Bonn, en Allemagne, à l’automne prochain.


Le choix de la rédaction

Prochain article
De l'art en distributeur automatique !

Cult

De l'art en distributeur automatique !