DERNIERE MINUTE

Mossoul, l'heure des responsabilités

Vous lisez:

Mossoul, l'heure des responsabilités

Taille du texte Aa Aa

Amnesty International veut que la lumière soit faite sur les crimes de guerre à Mossoul. Après la victoire de l’armée irakienne sur le groupe Etat Islamique, l’ONG a réclamé ce mardi la création d’une commission indépendante vouée à se prononcer sur les actes commis à l’encontre des civils par le groupe djihadiste, mais aussi par les forces irakiennes et par la coalition.

“Le principal message de ce rapport”, indique Nicolette Waldman, chercheuse et co-auteur du rapport, “c’est que les civils qui ont traversé ces épreuves horribles, qui se trouvent aujourd’hui dans une situation catastrophique tout comme les centaines de milliers qui ont fui Mossoul, méritent que les infractions qu’ils ont subies soient reconnues. La première chose que nous demandons, c’est cette reconnaissance officielle, et ensuite qu’une commission indépendante détermine quelles violations ont été commises, qui en en a été responsable, et qui est responsable de crimes de guerre”.

Selon Amnesty International, l’Etat Islamique s’est rendu coupable de crimes de guerre, notamment en raison de l’utilisation de civils comme boucliers humains et des nombreuses exécutions sommaires. Mais elle reproche à la coalition internationale des attaques illégales et un recours à la force parfois inadapté, en citant un bombardement dans lequel plus d’une centaine d’habitants avaient trouvé la mort en mars dernier.