DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Russie : le clan Trump organise sa défense


monde

Russie : le clan Trump organise sa défense

Le rendez-vous de Donald Trump junior avec une avocate russe pendant la campagne électorale n’avait rien d’illégal, c’est ce que martèle l’avocat du président américain. Son fils aîné est à son tour au coeur de la tourmente dans l’affaire des ingérences russes.

“Avec le recul, j’aurais fait les choses différemment, reconnaît Donald Trump Jr. C‘était avant la Russie mania, avant que tout ça soit monté dans les médias.”

Le président Trump défend son fils et évoque une chasse aux sorcières. Les démocrates reprochent au fils aîné d’avoir accepté de rencontrer cette avocate en juin 2016, qu’il pensait être une émissaire du gouvernement russe capable de fournir des informations sur Hillary Clinton.


Alors Donald Trump est-il victime d’une chasse aux sorcières? La question a été posée au chef du FBI.

“Je ne considère pas Robert Mueller comme un chasseur de sorcières”, répond Christopher Wray.

Ce sera aux enquêtes officielles de trancher sur la réalité de ces accusations. L’une est conduite par Robert Mueller, ancien directeur du FBI. Deux autres sont aussi menées par le Sénat et la Chambre des représentants.

“La menace d’interférence de nos adversaires pour salir nos élections est très réelle, remarque Mike Pompeo, directeur du FBI, et les Russes l’ont clairement fait en 2016, et en 2012, et dans les années 70 aussi.”

Le clan Trump est décidemment au coeur de cette saga car Jared Kushner, gendre et conseiller du président, apparaît à son tour dans cette affaire.