DERNIERE MINUTE

Quels pays autorisent le mariage homosexuel en Europe ?

Le mariage pour tous est désormais autorisé dans 15 pays en Europe

Vous lisez:

Quels pays autorisent le mariage homosexuel en Europe ?

Taille du texte Aa Aa

Le mariage pour tous est désormais légal dans quinze pays européens depuis le vote du Parlement de la République de Malte en sa faveur. Les députais maltais se sont prononcés à la quasi-unanimité pour une loi qui ouvre le mariage aux couples de même sexe. Ce vote intervient trois ans après la création d’une union civile. C’est une révolution pour le plus petit pays de l’Union européenne, où le catholicisme est religion d’Etat. L’avortement est toujours illégal à Malte et le divorce n’a été autorisé qu’en 2011.


Le vote des députés maltais est intervenu quinze jours après que l’Allemagne est légalisée le mariage pour tous. Au Bundestag, les députés allemands se sont prononcés par 393 voix pour (sociaux-démocrates, écologistes, gauche radicale et une partie des élus conservateurs) pour un texte qui établit que désormais “le mariage est conclu à vie par deux personnes de sexe différent ou de même sexe”. 226 élus ont voté contre le texte, dont la chancelière 226 Angela Merkel, et quatre se sont abstenus.


Dans quels pays le mariage homosexuel est-il autorisé ?

Malte a donc rejoint les 14 autres pays européens où le mariage homosexuel est autorisé.

Les Pays-Bas ont été le premier pays au monde, en 2001, à autoriser le mariage entre personnes du même sexe. Sur le continent européen, la Belgique, le Danemark, la France, l’Irlande, le Luxembourg, la Norvège, le Portugal, l’Espagne ont depuis rejoint les Pays-Bas. Le mariage homosexuel est également légal au Royaume-Uni, sauf en Irlande du Nord.

Dans les pays où il n’existe pas, des unions ou des partenariats civils ont été mise en place comme en Autriche, en Italie.

Droits des homosexuels en Europe

Le mois dernier, Euronews avait analysé une étude statistique menée dans les pays européens au sujet des droits des homosexuels.

L’Italie est le pays où le fossé entre l’opinion publique et les décideurs est le plus important. Une majorité de citoyens y est en faveur de plus de droits pour les homosexuels alors que les décisions politiques sont moins progressistes. On fait le même constat en République tchèque et en Slovénie.

L’association européenne ILGA, qui milite pour les droits LGBT, vient de publier un rapport qui note sur 100 les pays sur leur faculté à traiter leurs citoyens de manière égale. Italie, République tchèque et Slovénie obtiennent des scores inférieurs à 50. Mais l’Italie devrait voir sa note réévaluée après l’adoption récente de l’union civile homosexuelle.

Dans ce rapport, on constate également que la Finlande et l’Autriche sont bien notées alors que leurs gouvernements n’autorisent pas encore le mariage gay en bonne et due forme.

L’analyse de l’association ILGA

“Nous appelons les pays dont les législations ne mettent pas tous les citoyens sur un même pied d‘égalité à protéger davantage les citoyens LGBT. Ils existent et méritent d‘être reconnus d’un point de vue légal”, souligne une porte-parole de l’association.

“C’est très encourageant de constater que les opinions publiques sont en faveur de changements législatifs. Les mobilisations sociales sur les questions d‘égalité le prouvent. Les politiques devraient suivre le mouvement et se battre pour l‘égalité entre citoyens. Pas seulement parce que le peuple le souhaite mais parce que c’est une décision juste”.