Cet article n'est pas disponible depuis votre région

L'assaillant d'Hurghada interrogé par la police égyptienne

Access to the comments Discussion
Par Euronews
L'assaillant d'Hurghada interrogé par la police égyptienne

<p>Les autorités égyptiennes tentent de cerner les motivations de l’individu accusé d’avoir <a href="http://abonnes.lemonde.fr/international/article/2017/07/14/egypte-deux-touristes-ukrainiens-tues-dans-une-station-balneaire_5160791_3210.html">poignardé six personnes</a> ce vendredi sur une plage d’Hurghada. Son geste a <a href="https://www.challenges.fr/monde/2-touristes-tuees-et-4-blessees-dans-une-attaque-a-hurghada-en-egypte_487381">coûté la vie à deux Allemandes</a> et blessé quatre autres touristes, dont deux Arméniennes et une Tchèque. L’assaillant a été interpellé dans la foulée. Il était interrogé par la police ce samedi au Caire. Selon des sources judiciaires, il aurait avoué des sympathies djihadistes. Une attaque non revendiquée, mais qui pourrait porter un nouveau coup dur à la station balnéaire.</p> <p><blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Attaque au couteau à Hurghada: deux Allemandes résidant en Egypte tuées, quatre touristes blessées <a href="https://t.co/yjpOjCfljb">https://t.co/yjpOjCfljb</a></p>— <span class="caps">RTBF</span> info (@RTBFinfo) <a href="https://twitter.com/RTBFinfo/status/886116680514113536">15 juillet 2017</a></blockquote><br /> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></p> <p>“L’enquête est toujours en cours”, explique Abdel Raouf, gérant d’un café à Hurghada, “mais personnellement, je pense que c’est un loup solitaire, qu’il était déséquilibré et qu’il avait des problèmes dans la vie”.</p> <p>Depuis cette attaque, la sécurité a été renforcée à Hurghada. Il y a un an et demi, la station avait déjà été la cible d’une attaque à l’arme blanche, commise par des assaillants soupçonnés d’adhérer aux thèses de l‘État Islamique.</p> <p><blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">Egypt knife attacker first sat and talked with his victims<a href="https://t.co/b5cL2uAGr5">https://t.co/b5cL2uAGr5</a></p>— <span class="caps">TIME</span> (@TIME) <a href="https://twitter.com/TIME/status/886267888918810624">15 juillet 2017</a></blockquote><br /> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></p>