Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Contenus terroristes : Telegram encore épinglé

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Contenus terroristes : Telegram encore épinglé

<p>Telegram va créer une équipe de modérateurs pour supprimer tous les contenus liés au terrorisme en Indonésie. Cette annonce intervient après que le gouvernement indonésien a décidé de couper partiellement l’accès au service de messagerie instantanée, accusé par plusieurs pays d‘être le moyen de communication préféré des groupes djihadistes.</p> <p>Telegram <a href="http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2016/07/28/32001-20160728ARTFIG00300-qu-est-ce-que-telegram-l-application-de-messagerie-utilisee-par-des-djihadistes.php">permet</a> de communiquer en secret, les messages sont cryptés, et ils peuvent être envoyés à plusieurs milliers de personnes, via des groupes de discussion. </p> <p>Or, pour le gouvernement indonésien, Telegram regroupe un grand nombre de messages “contenant des encouragements au radicalisme ainsi que des conseils pour assembler des bombes et perpétrer des attaques”.</p> <p>Pointé du doigt après les attentats de Paris en 2015, Telegram avait alors bloqué plusieurs comptes utilisés par le groupe Etat islamique.</p> <p><blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Terrorisme : la messagerie Telegram de nouveau sous le feu des critiques <a href="https://t.co/23jQoyPfz2">https://t.co/23jQoyPfz2</a> <a href="https://t.co/vALkpsHk2E">pic.twitter.com/vALkpsHk2E</a></p>— Les Echos Live (@LesEchosLive) <a href="https://twitter.com/LesEchosLive/status/886906095792410625">17 juillet 2017</a></blockquote><br /> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></p>