DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La question des droits de l’homme entre l’UE et Ankara


Le bureau de Bruxelles

La question des droits de l’homme entre l’UE et Ankara

Le ministre turc des Affaires européennes était à Bruxelles pour rencontrer la cheffe de la diplomatie de l’Union. Cette rencontre est la première depuis le vote du Parlement européen en faveur d’une suspension des négociations d’adhésion avec Ankara. Or le même jour un tribunal turc ordonnait la détention de six militants des droits de l’homme, dont la directrice d’Amnesty International en Turquie. Ces activistes sont accusés d’appartenir à une organisation terroriste. Pour la directrice du bureau européen d’Amnesty International, les 28 ne peuvent pas rester silencieux. “Sur le papier l’Union européenne est très claire dans son soutien aux militants des droits de l’homme, mais la réponse jusqu‘à maintenant est plutôt discrète. Le ministre turc des Affaires étrangères sera la semaine prochaine à Bruxelles et nous demanderons à Federica Mogherini, la cheffe de la diplomatie européenne, de s’exprimer publiquement et délibérément contre cette scandaleuse injustice en Turquie. Nous n’aurons pas de répit tant que nos collègues et les militants des droits de l’homme ne seront pas libérés “, explique Iverna McGowan. Depuis le coup d‘état manqué l’année dernière, les autorités turques se sont lancées dans une purge de grande ampleur.