DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La réforme avortée de l'Obamacare

Vous lisez:

La réforme avortée de l'Obamacare

Taille du texte Aa Aa

Le prognostic vital d’Obamacare n’est plus engagé, en tous cas pour le moment. Le projet républicain de réforme du système de santé américain a été de facto coulé par des sénateurs de la majorité. Un échec cinglant pour Donald Trump toujours persuadé que la loi démocrate signée par son prédécesseur finira de toute façon par mourir sous son propre poids.

« Comme je l’ai toujours dit, laissons Obamacare échouer et puis rassemblons-nous pour élaborer un superbe plan de santé. Restez à l’écoute !», a ainsi réagi le président américain sur twitter.


Il s’est ensuite exprimé depuis Washington, contenant visiblement sa colère.

« Je suis très déçu. Je ne pense pas que le projet de réforme soit mort. Mais cela fait sept ans que j’entends le Congrès dire haut et faire il faut ‘‘annuler et remplacer’‘. Et quand il a enfin eu l’opportunité de le faire, il n’en a pas profité. C’est décevant », a dit Donald Trump.

Décevant voire humiliant pour Donald Trump. Très satisfaisant mais pas encore assez pour les Démocrates. S’adressant aux Républicains, leur chef de fil a enfoncé le clou.

« Abandonnez l’idée de réformer le système de santé pour exonérer d’impôts les foyers les plus riches. Abandonner celle de l’abrogation et faites les choses dans les règles afin d’arriver à un résultat acceptable pour les Américains tout au long de votre engagement politique », a martelé Chuck Schumer.

Promulguée en 2010 par Barack Obama, l’Obamacare est en vigueur depuis le premier janvier 2014.
Elle oblige toutes les personnes payant des impôts aux États-Unis à se doter d’une assurance santé remplissant certains critères. Avant elle, 50 millions d’Américains n’en souscrivaient pas. Si l’Obamacare venait à être abrogée, 23 millions d’Américains se retrouveraient sans couverture santé.

Avec Agences.