DERNIERE MINUTE

Moscou exige la restitution de ses biens confisqués aux Etats-Unis

Moscou exige la restitution de ses biens confisqués aux Etats-Unis. Deux propriétés diplomatiques avaient été confisquées par Washington dans le cadre des soupçons d'ingérence russe dans l'élection présidentielle.

Vous lisez:

Moscou exige la restitution de ses biens confisqués aux Etats-Unis

Taille du texte Aa Aa

Une propriété du Maryland et un complexe de New York, appartenant officiellement à la Russie, ont été confisqués depuis le mois de décembre par les autorités américaines. Washington avait saisi ces biens dans la foulée des accusations d’ingérence russe dans l‘élection présidentielle.

Les deux pays tentent de trouver une solution. Ce contentieux a été au centre d’une rencontre lundi à Washington entre le numéro trois du département d’Etat américain Thomas Shannon et le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov. La partie américaine n’a fait aucun commentaire, des diplomates indiquant simplement que MM. Shannon et Riabkov devaient aussi discuter de l’Ukraine et de la Syrie.

Mais, ce lundi, le chef de la diplomatie russe – en déplacement à Minsk – a haussé le ton et exigé leur restitution sans conditions.

“C’est comme un vol en plein jour, ils agissent comme des bandits de grand chemin. Ces biens nous appartiennent et c’est inscrit dans un document bilatéral intergouvernemental ratifié. Ils nous disent : “ce qui est à moi est à moi, mais ce qui est à vous, nous allons partager”. Ce n’est pas décent de se comporter de cette manière”, a estimé Sergueï Lavrov.

En décembre 2016, l’administration de Barack Obama avait expulsé 35 diplomates russes et leur famille.

Les deux complexes résidentiels russes aux Etats-Unis avaient également été fermés.
Washington estimait alors que ces proriétés étaient utilisés par des espions.

Vladimir Poutine avait décidé à l‘époque de ne pas répliquer en expulsant à son tour des diplomates américains, invitant au contraire leurs enfants à la fête traditionnelle organisée au Kremlin à l’occasion du Nouvel An et du Noël orthodoxe.

Mais la semaine dernière, Moscou a déclaré réfléchir à “des mesures concrètes” en représailles à l’expulsion de ses diplomates.

Avec AFP.