DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le glacier de Ventina en Italie n'en finit plus de reculer

Découvrez à 360° comment le glacier de Ventina en Italie a reculé d'environ un kilomètre en moins d'un siècle.

Vous lisez:

Le glacier de Ventina en Italie n'en finit plus de reculer

Taille du texte Aa Aa

Conséquence du réchauffement de la planète, la fonte inexorable des glaciers. Découvrez dans cette vidéo à 360° comment celui de Ventina dans les Alpes italiennes a reculé d’environ un kilomètre en moins d’un siècle. Ce qui fragilise l’environnement et l’approvisionnement en eau des rivières de la Lombardie.

À Valmalenco dans les Alpes italiennes, le glacier de Ventina subit le changement climatique : chaque année, il recule et perd un peu plus en épaisseur.

Mattia Gussoni, du Service de glaciologie de la Lombardie, nous accompagne sur le site. Nous faisons une première étape sur “le sentier Vittorio Sella qui va nous amener au front du glacier, à peu près à 2050 mètres au-dessus du niveau de la mer et où on peut voir jusqu’où le glacier s‘étendait en 1932, nous précise-t-il, grâce à la plaque mise sur un rocher par son Service de glaciologie de la Lombardie. Donc en moins d’un siècle, le glacier a reculé d’environ un kilomètre,” insiste-t-il en nous montrant le glacier au loin derrière lui.

Recul d’une trentaine de mètres chaque année

“Depuis cet endroit, poursuit-il, on peut voir deux moraines latérales qui sont impressionnantes et que le glacier a formé lors du Petit Âge glaciaire, la période climatique qui va environ de 1500 à 1850 pendant laquelle le glacier a atteint sa taille maximale. On peut voir les limites du glacier là-haut sur ma gauche et sur ma droite, le long de l’axe de la moraine, décrit-il. Donc on parle d’une épaisseur d’environ 100 mètres qui a été perdue au cours du dernier siècle et dans une période plus récente, le glacier a reculé aussi d’une trentaine de mètres chaque année."

Nous continuons notre parcours en direction du glacier et nous arrêtons à 2070 mètres d’altitude : “Au niveau de ce rocher se trouvait le front du glacier en 1956, nous montre Mattia Gussoni. Donc, en soixante ans, le glacier s’est retiré bien au-delà de la barre rocheuse que vous voyez au fond là au-dessus, montre-t-il derrière lui, ce que vous voyez en ce moment, c’est de la neige tombée cet hiver, ce n’est pas le glacier, il est plus loin derrière la barre.”

Moins de neige

Nous repartons et atteignons ce qui reste du glacier. L’un de nos accompagnateurs nous explique un autre problème : la neige résiduelle tombée en hiver qui doit alimenter le glacier a été quasiment absente ces dernières années. “Cette perte en glace qui se produit d’année en année est un problème non seulement pour les aspects environnementaux des glaciers, mais aussi pour l’approvisionnement en eau, par exemple dans la plaine du Pô, indique Andrea Toffaletti, du Service de glaciologie de la Lombardie. La plaine du Pô dépend fortement de l’eau qui vient des glaciers en été : ils représentent environ 10 à 15% de l’approvisionnement en eau des rivières de la Lombardie qui sont des affluents de la rive gauche du Pô, précise-t-il avant d’ajouter : Avec le recul des glaciers, leur situation pourrait s’aggraver : les affluents du Pô auront moins d’eau pendant les mois d‘été et auront tendance à avoir un régime similaire à celui des rivières de la chaîne de montagne des Apennins qui ne sont pas alimentées par les glaciers.”

Le changement climatique et les activités humaines ont des conséquences dramatiques pour Ventina et les autres glaciers de la région : il y a quelques décennies, il était impossible d’imaginer l’ampleur de leur recul actuel.

Vidéo produite par Elena Roda

Crédits musique : “Words don’t cover” de Club Voltaire


Retrouvez notre expérience de Réalité Virtuelle sur le changement climatique en Europe

Au cours de l’expérience, vous pourrez voir sept reportages différents sur le changement climatique en Europe. Vous pouvez utiliser un smartphone et un Cardboard, ou simplement sur votre ordinateur, tablette ou mobile.

Vous pouvez choisir votre destination en sélectionnant les icônes sur la carte ou en passant votre curseur au dessus. L’expérience fonctionne mieux sur le navigateur Google Chrome. N’oubliez pas d’utiliser des écouteurs, et de vous connectez à un réseau Wifi.

Si l’expérience ne se charge pas, merci de cliquer sur ce lien.