Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Les habitants de Kos dans la crainte de répliques

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Les habitants de Kos dans la crainte de répliques

<p>Sur l‘île de Kos, des centaines d’habitants ont choisi de dormir à la belle étoile, par crainte de répliques, au lendemain du violent séisme qui a secoué la zone et a été ressenti jusqu‘à Bodrum, en Turquie. Ce tremblement de terre a coûté la vie à deux personnes, et fait plusieurs centaines de blessés.</p> <p>“Maintenant, on dort dehors”, explique un habitant. “On a peur d’un nouveau tremblement de terre important. Il faut être patient. Nos enfants dorment dans la voiture et nous on dort ici, à l’extérieur”.</p> <p>En pleine saison, l‘île peut accueillir jusqu‘à 100 000 touristes. Ce vendredi, plusieurs répliques, d’intensité variable, ont été ressenties.</p> <p><blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Sur l‘île grecque de Kos, habitants et touristes constatent les dégâts après le séisme <a href="https://twitter.com/hashtag/AFP?src=hash">#AFP</a> <a href="https://t.co/EBQY1cFJYP">pic.twitter.com/EBQY1cFJYP</a></p>— Agence France-Presse (@afpfr) <a href="https://twitter.com/afpfr/status/888506887833911296">21 juillet 2017</a></blockquote><br /> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></p> <p>“Il y a deux ans, à l‘été 2015, au plus fort de la crise migratoire, des dizaines de réfugiés dormaient ici dans ce square”, explique Michalis Arampatzoglou, journaliste à Euronews. “Cette nuit, après le séisme, ce sont les touristes et les habitants de Kos qui viennent dormir au même endroit, effrayés à l’idée de rester à l’intérieur des bâtiments”.</p>