DERNIERE MINUTE

Manifestations pour défendre l'Etat de droit en Pologne

Vous lisez:

Manifestations pour défendre l'Etat de droit en Pologne

Taille du texte Aa Aa

En Pologne, des manifestations ont eu lieu ce samedi pour défendre l’Etat de droit . À Gdansk, plusieurs milliers de personnes sont venues dénoncer la réforme de la Cour suprême, adoptée la veille par le Parlement, et qui doit accroître la mainmise du gouvernement sur l’institution judiciaire. Un mouvement auquel s’est joint une figure emblématique du combat en faveur de la démocratie dans le pays, Lech Walesa.

“Notre génération a conduit la Pologne vers la liberté dans un contexte incroyablement difficile, en la basant sur la séparation des pouvoirs”, a déclaré devant la foule Lech Walesa, ancien Président de la Pologne, et leader historique de la lutte contre le communisme au moment de la chute du Rideau de fer. “Si quelqu’un veut saboter cette victoire majeure, vous, les jeunes, vous ne pouvez pas laisser faire ça”.


Des centaines de personnes se sont réunies devant le palais présidentiel, à Varsovie, pour protester contre la mise sous contrôle du système judiciaire.

“La première fois [que j’ai manifesté], c‘était il y a 35 ans, en décembre 1980”, explique Tadeusz, un commerçant de 61 ans qui a fait le déplacement. “Aujourd’hui, on doit recommencer. Je n’aime pas ce gouvernement. Il a démantelé la Cour constitutionnelle, et maintenant, c’est au tour de l’ensemble des tribunaux”.

“Je suis venue ici parce que j’ai un peu peur de ce qu’il peut se passer à l’avenir”, indique Marzena, avocate âgée de 29 ans. “Que va-t-il advenir de mes droits civiques ? Et quelle sera la prochaine étape pour le gouvernement ?”

La contestation s’est exprimée dans des dizaines de villes polonaises. Bruxelles réclame une mise en suspens des réformes, et menace la Pologne de la priver de ses droits de vote au sein des institutions européennes.