DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mossoul : un "Pont de la Victoire" amer


Irak

Mossoul : un "Pont de la Victoire" amer

Ce pont flottant sur le Tigre, le Victory Bridge, est le seul moyen de relier les deux parties de Mossoul. Des habitants de la partie ouest, la dernière reprise aux Djihadistes essayent par ce moyen de revenir chez eux avant d’en constater l’impossibilité.

“C’est une zone déserte, explique Jassim. On ne peut y voir que des voitures qui passent. Plus personne ne vit là bas. Il n’y a plus d‘épiceries et de biens de première nécessité. On y est allés et on est revenus. On ne peut pas y vivre.”


Umm Khaled, vivait elle aussi à Mossoul Ouest : “L’armée nous a dit que notre zone avait été libérée, alors on est allés voir nos maisons et nous les avons trouvées rasées. Plus de meubles, plus de maison, rien.”

Quant à savoir s’il y a encore des services, des réseaux : “Non, rien. Certaines zones en ont. Mais pas notre quartier. Chez nous c’est comme une ville fantôme. On peut sentir la mort. Et l‘étendue des dégâts est immense.”

Les civils ne peuvent franchir ce pont qu‘à pied. Les taxis les attendent à l‘écart. Après un check-point tenu par les militaires qui vérifient les identités.