DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Une manifestation de solidarité à deux enseignants violemment réprimée


Turquie

Une manifestation de solidarité à deux enseignants violemment réprimée

Des gaz lacrymogènes pour disperser la foule. A Ankara la police a violemment mis fin à un rassemblement de soutien à deux célèbres grévistes de la faim. Plusieurs dizaines de manifestants s‘étaient réunis dans le centre de la capitale turque pour exprimer leur solidarité avec Nuriye Gülmen et Semih Özakça. Chassés par les gaz lacrymogènes et les canons à eau les manifestants ont tenté de fuir. Au moins 40 d’entre eux auraient été arrêtés selon les médias turcs. Un homme a affirmé avoir le bras cassé suite à son interpellation.

Gülmen et Özakça sont deux enseignants limogés dans le cadre des purges qui touchent la fonction publique depuis le coup d‘état manqué de juillet 2016. Ils ont été incarcérés sous l’accusation d’appartenance à un groupuscule d’extrême gauche interdit. Les procureurs ont requis 20 années de prison contre eux.
Cette affaire a suscité l’inquiétude des défenseurs des droits de l’Homme. Le Conseil de l’Europe a demandé jeudi aux autorités turques la libération des deux grévistes de la faim, jugeant leur état de santé “préoccupant”.