DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

A Rome, on achève bien les chevaux


Italie

A Rome, on achève bien les chevaux

Leur nom est méconnu : ce sont les “botticelle”. Au fil des ans, ils sont pourtant devenus aux rues de Rome ce que les gondoles sont aux canaux vénitiens. Les fameuses calèches de la capitale italienne pourraient bientôt disparaître pour laisser la place à des voiturettes électriques.

Principale raison invoquée : le bien-être des chevaux. Les animaux souffriraient, notamment en raison des pavés romains, les fameux “san petrini”.

“Les calèches embellissent encore un peu plus les rues de Rome, insiste Angelo Sed, président de l’association des cochers. Ca existe un peu partout dans le monde mais c’est né à Rome. Je ne vois pas pourquoi les chevaux ne souffriraient pas dans d’autres capitales européennes mais qu’ils souffriraient particulièrement ici.”

Les défenseurs de la cause animale invoquent aussi le trafic saturé et la pollution de l’air qui nuisent aux chevaux. La maire de la ville, Virginia Raggi n’a pris, pour l’heure, que des mesures de restriction.