DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Jeanne Moreau, égérie des plus grands réalisateurs, est morte


France

Jeanne Moreau, égérie des plus grands réalisateurs, est morte

C’est un monstre sacré qui disparaît du grand écran. Après une carrière cinématographique internationale plus que bien remplie – plus de 130 films – Jeanne Moreau est décédée à l‘âge de 89 ans. La talentueuse comédienne française, à la voix sensuelle et grave, a été retrouvée morte à son domicile dans le 8ème arrondissement de Paris.


Elle aimait dire que le cinéma n‘était pas pour elle une carrière mais une vie. Effectivement, Jeanne Moreau ne s’est pas arrêtée de jouer pendant près de 65 ans, et pour les plus grands réalisateurs européens et américains : la liste est longue mais on peut citer les Français François Truffaut, Jean-Luc Godard, Louis Malle, André Téchiné… les Européens Luis Buñuel, Wim Wenders, Michelangelo Antonioni, et puis le mythique metteur en scène américain Orson Welles.


Jeanne Moreau obtient ses premiers rôles au cinéma dans les années 1950, sous la direction notamment de Jacques Becker et Henri Decoin. Puis, deux rencontres déterminantes vont la propulser au premier plan, celles de Louis Malle et François Truffaut : elle tourne avec eux Ascenseur pour l‘échafaud et Jules et Jim, deux grands succès qui serviront de déclic; de nombreux cinéastes vont alors la solliciter.

Ascenseur pour l‘échafaud, avec l’envoûtante trompette de Miles Davis, sorti en 1957 :



Jules et Jim, tourné au coeur de la Nouvelle Vague en 1962 :


L’actrice a reçu un César d’honneur du cinéma français en 1995, et même un second en 2008 pour couronner l’ensemble de sa carrière. Elle a également été récompensée aux Etats-Unis par un Oscar d’honneur en 1998.

Sa voix porte aussi au théâtre et en chanson

Comme il se doit, Jeanne Moreau a commencé sur les planches, et cela dès 1946 alors qu’elle n’avait que 19 ans. Elle a même participé au premier Festival d’Avignon en 1947, festival où elle jouera plus tard aux côtés de Gérard Philipe dans Le Cid. Pensionnaire de la Comédie-Française, elle démissionnera pour rejoindre le Théâtre national populaire (TNP) de Jean Vilar.


Avec sa voix si caractéristique, la comédienne a également laissé une belle empreinte dans la chanson française. Remarquée dans le film Jules et Jim, de François Truffaut, où elle interprète notamment “Le Tourbillon”, elle a enregistré plusieurs albums, principalement au cours des années 1960. Une autre mélodie, “J’ai la mémoire qui flanche”, reste encore dans les têtes (des plus de vingt ans…).

“Le Tourbillon”, duo émouvant avec Vanessa Paradis :



Le président français, Emmanuel Macron, lui rend hommage sur son compte Twitter :


Pierre Lescure, le président du Festival de Cannes, dit son chagrin :


Une autre icône, Brigitte Bardot, témoigne : “J’ai beaucoup de chagrin. Jeanne était avant tout une femme belle, intelligente, séduisante, avec une voix et une personnalité hors du commun qui ont fait d’elle une actrice aux multiples facettes”. Les deux actrices avaient partagé l’affiche dans Viva Maria en 1965.