DERNIERE MINUTE

Syrie: une localité assiégée reçoit de l'aide pour la première fois en 5 ans

Vous lisez:

Syrie: une localité assiégée reçoit de l'aide pour la première fois en 5 ans

Taille du texte Aa Aa

Une localité assiégée par le régime syrien à l’est de Damas a reçu dimanche de l’aide de l’ONU pour la première fois depuis cinq ans, a indiqué une source au sein d’une agence onusienne impliquée dans cette livraison.

La localité d’al-Nachabiyé se situe dans la Ghouta orientale, région rebelle assiégée qui constitue l’une des “zones de désescalade” désignées à la suite d’un accord en mai entre parrains du régime et des insurgés visant à parvenir à un cessez-le-feu durable en Syrie.

“C’est la première fois qu’un convoi humanitaire entre à al-Nachabiya en cinq ans”, a indiqué cette source, selon laquelle de l’aide alimentaire et non alimentaire a été livrée à 7.200 personnes, quelques jours après la livraison d’aide ailleurs dans la Ghouta.

L’arrêt des combats dans certaines “zones” de la Ghouta orientale avait été annoncé par l’armée syrienne le 22 juillet, peu après l’annonce par Moscou, allié du régime, d’un accord pour sécuriser cette enclave rebelle.

La Russie avait annoncé mardi avoir livré plus de 10.000 tonnes d’aide humanitaire dans la Ghouta.

Mais selon la source onusienne, l’aide reste de manière générale “insuffisante” dans cette région, assiégée en partie depuis 2013 et totalement depuis 2016.

Plus de 330.000 personnes ont été tuées en Syrie depuis le début de la guerre en 2011.

Le conflit a éclaté après la répression meurtrière par le régime de Bachar al-Assad de manifestations pacifiques en faveur de mesures démocratiques.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2017 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2017 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.