DERNIERE MINUTE

Jusqu’au 2 août tout s’est bien passé. L’humanité tapait dans les ressources de la planète. Des ressources qui peuvent être renouvelées en un an. C’est après que cela se complique et que cette même humanité va vivre à crédit.

La sonnette d’alarme est régulièrement tirée par l’ONG Global footprint network qui détermine ce “jour du dépassement”. Sauf qu’elle le fait de plus en plus tôt dans l’année.

En 2016, ce jour était intervenu le 3 i août. Même si le rythme de progression s’est un peu ralenti depuis six ans, cette date symbolique “continue inexorablement d’avancer: cette journée est passée de fin septembre en 1997 au 2 août cette année.


Pour ses calculs Global Footprint Network prend en compte l’empreinte carbone, les ressources consommées pour la pêche,
l‘élevage, les cultures, la construction et l’utilisation d’eau.

Selon l’ONG et le WWF “des signes encourageants” indiquent pourtant qu’il est possible d’inverser la tendance notamment grâce au développement des énergies renouvelables.

Les émissions de gaz à effet de serre représentent à elles seules 60% de notre empreinte écologique mondiale”

La communauté internationale s’est engagée à la Conférence de Paris sur le climat, en décembre 2015, à réduire les émissions de gaz à effet de serre afin de juguler le réchauffement climatique.