DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'ichlekli, la tourte cuite dans le sable des nomades turkmènes


Culture

L'ichlekli, la tourte cuite dans le sable des nomades turkmènes

Dans la cuisine turkmène, les ingrédients utilisés ressemblent à ceux dont on se sert dans le reste de l’Asie centrale, mais les techniques de préparation sont totalement différentes et ce en raison de conditions climatiques spécifiques. C’est notamment le cas d’une tourte à la viande appelée “ichlekli”.

Ensevelie dans du sable chaud et des braises, une tourte à la viande et aux oignons appelée “ichlekli” est prête à être dégustée. La technique de cuisson utilisée est spécifique à la cuisine turkmène. C’est le cas pour de nombreux plats traditionnels du pays.

Il y a longtemps, les bergers ont inventé cette méthode en exploitant les conditions climatiques locales particulièrement rudes : des températures élevées et des vents secs.

“Comme les Turkmènes étaient nomades, ils ne pouvaient pas transporter de récipients, explique le cuisinier Saparmuhammet Bayramgeldiev. Donc ils cuisaient cette tourte directement dans le sable du désert et sinon, ils utilisaient des plateaux, des couteaux et bien sûr, de la farine et de la viande comme ingrédients pour le plat," ajoute-t-il.

Ingrédients résistants au voyage

Le nomadisme et les températures qui peuvent frôler les 50°C l‘été ont influencé la cuisine turkmène traditionnelle. D’où l’importance des ingrédients résistants à un long voyage comme les produits à base de pain et de farine et le peu de fruits et légumes.

“En général, nos aïeux rôtissaient la viande et faisaient cuire du pain, mais ils n’utilisaient que cette pâte sans levure,” nous montre Oguljemal Artyklyeva, cuisinière.

De nos jours, les Turkmènes disposent évidemment de fours modernes pour cuire leurs plats nationaux, la cuisson traditionnelle est réservée à de grandes occasions.

Le choix de la rédaction

Prochain article
Achgabat et ses tapis dignes des records

Culture

Achgabat et ses tapis dignes des records