DERNIERE MINUTE

Hot topic map

Hot Topic Plus sur le sujet Mosul

Les familles mossouliotes déplacées commencent à revenir dans ce qui était la seconde ville d’Irak.

La moitié de la population de Mossoul, soit environ 900 000 personnes, a fui les combats qui ont duré neuf mois.

Les jihadistes de l’Etat islamique avaient pris le contrôle de la ville l‘été 2014 et en avaient fait la capitale de leur califat.

Près d’un mois après la fin des combats, les autorités irakiennes estiment que 80 % des infrastructures, bâtiments et routes, ont été détruites.

“Imaginez-vous des gens vivre ici ?” demande un Mossouliote de retour. “Ce n’est pas possible. Il y a des corps à l’intérieur, l’odeur est insoutenable. Le gouvernement pourrait au moins venir déblayer.”

Un tiers des Mossouliotes vit aujourd’hui dans des camps et les Nations unies estiment à 600 millions d’euros la reconstruction des infrastructures basiques comme les réseaux d’eau, d‘électricité et les hôpitaux.

Le Premier ministre irakien Benaouda Abdeddaim estime lui à 100 milliards de dollars le coût des reconstructions pour son pays sur les dix prochaines années.