DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Kénya : J-1 avant les élections générales


Kenya

Kénya : J-1 avant les élections générales

Le Kénya s’apprête à organiser des élections à risques. 19 millions d‘électeurs sont appelés aux urnes ce mardi pour élire leur président, leurs députés, sénateurs, gouverneurs et représentants aux assemblées locales.

Lors du dernier scrutin présidentiel en 2013, le système informatique avait failli. Il y a quelques jours, le responsable informatique de la Commission électorale a été torturé et abattu.

Le président sortant Uhuru Kenyatta brigue un second mandat. Il est le fils du premier président du Kenya.

Ce dimanche, il a assisté à une messe à Nairobi. Il a exprimé son souhait que le scrutin se déroule de manière pacifique. Il y a dix ans, une crise postélectorale avait fait plus d’un millier de morts et un demi-million de déplacés.

Ces derniers jours, de nombreux habitants quittent la capitale kényane, par craintes de nouvelles violences.

Face au président sortant, une coalition hétéroclite, avec à sa tête Raila Odinga, qui se présente pour la quatrième fois à la présidentielle.

Deux conseillers nord-américains travaillant pour sa campagne ont été récemment expulsés du pays. Les autorités soupçonnent l’opposition d’avoir mis en place un système de décompte parallèle.

Les deux camps ont organisé des super-campagnes électorales très onéreuses.