DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'amnistie fonctionne : des armes illégales sortent de partout

Vous lisez:

L'amnistie fonctionne : des armes illégales sortent de partout

Taille du texte Aa Aa

C’est la première fois que le gouvernement australien décrète une amnistie au niveau fédéral pour tous ceux qui possèdent des armes illégales chez eux, et c’est une réussite ! Malheureusement, dirons-nous, car des armes automatiques, de poing, des carabines sortent de partout et s’entassent dans les dépôts. L’Etat de Nouvelle-Galles du Sud, le plus peuplé, en donne le meilleur exemple : plus de 6 000 armes y ont été récupérées jusqu‘à présent.


De l'épée de samouraï jusqu'au fusil d'assaut

Dans le détail, selon les chiffres fournis par les autorités, 1 700 carabines semi-automatiques et fusils d’assaut, 200 armes de poing, 110 instruments de mort de toutes sortes, comme des épées de samouraï, ont été rendus à la police par leurs propriétaires.

Il vaut mieux pour eux puisque pendant cette période d’amnistie – qui se terminera le 30 septembre prochain – ils ne risquent rien, alors que le reste du temps, ils peuvent être condamnés jusqu‘à 14 ans de prison, au mieux à payer une très lourde amende qui peut atteindre près de 190 000 euros.

Voici quelques modèles reproduits par l’Agence France-Presse :


260 000 armes en circulation

Mais l’Australie n’est pas au bout de ses peines, les services de sécurité estiment qu’au moins 260 000 armes interdites circulent dans le pays. Le gouvernement est d’autant moins rassuré que les règlements de comptes sanglants entre gangs rivaux ne font qu’augmenter.

Et surtout, la menace d’attentats terroristes islamistes est très élevée, pas moins de 13 ont été déjoués depuis trois ans. Le tout dernier devait viser, le 15 juillet, un vol de la compagnie d’Abou Dhabi Etihad au départ de Sydney. Deux suspects ont été inculpés de complot terroriste.