DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ce que l'on sait de l'attaque à Levallois-Perret


France

Ce que l'on sait de l'attaque à Levallois-Perret

Peu avant huit heures du matin dans le centre de Levallois-Perret, un véhicule BMW percute six militaires de l’opération Sentinelle. Trois d’entre sont gravement blessés, sans que leurs jours soient en danger. Il s’agit d’un acte « délibéré » pour le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre direct actualisé

Les militaires

Les militaires visés font partie du 35e régiment d’infanterie de Belfort. Ils font partie de l’opération Sentinelle qui mobilise 7000 soldats en permanence sur le territoire national.
Devant l’Assemblée nationale, le Premier ministre français Edouard Philippe a confirmé que l‘état de santé des militaires blessés “n’inspirait plus d’inquiétude” et que les blessures subies sont “fort heureusement légères”.

La section antiterroriste du parquet de Paris s’est saisie de l’enquête.


L’assaillant

Edouard Philippe confirmé l’arrestation dans le Pas-de-Calais de l’homme suspecté d‘être l’auteur de l’attaque.

“A l’heure où je parle, un suspect, qui était au volant du véhicule incriminé, a été interpellé sur l’autoroute A16 qui relie Paris à Boulogne-sur-Mer”, a déclaré le Premier ministre dans l’hémicycle.

Le fuyard a été blessé par balle lors de son interpellation. Seule sa date de naissance a été dévoilée par les autorités : novembre 1980.