DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Canada face à l'afflux d'Haïtiens

Vous lisez:

Le Canada face à l'afflux d'Haïtiens

Taille du texte Aa Aa

L’armée canadienne appelée en renfort ! Face au flux important de migrants haïtiens des États-Unis vers le Canada, une centaine de soldats a pour mission d‘ériger des tentes dans un centre d’accueil à Saint-Bernard-de-Lacolle commune canadienne située à la frontière…

“Nous avons environ 25 grandes tentes avec de quoi manger et s‘éclairer, et des sols en dur. Pour accueillir environ 500 personnes”, précise le Major Yves Desbiens.

Car les Haïtiens n’imaginent plus leur avenir aux États-Unis.

“Il y a eu des larmes”, explique une mère de famille. “Comme je pleurais, ma fille pleurait parce que c’est une changement de vie pour moi. Les Etats-Unis, c’est tout ce que je connais depuis mon plus jeune âge. Je ne sais pas à quoi m’attendre loin d’ici.”

Le catalyseur de cette immigration : Donald Trump. Car le président américain prévoit dès janvier la fin du statut de protection temporaire pour les Haïtiens après le séisme de 2010. Actuellement, 58 000 Haïtiens vivent aux États-Unis.

“Ce n’est pas un ticket d’entrée gratuit pour le statut de réfugié. Pas du tout. Et nous aimerions vraiment le préciser parce que les gens lisent des choses sur les réseaux sociaux, mais le franchissement de la frontière ne garantit pas l’entrée automatique”, détaille Brenda Shanahan, députée canadienne.

Mais rien qui ne freinent l’envie des migrants candidats à l’asile et donc essentiellement originaire d’Haïti. D’après le Syndicat canadien des douanes et de l’immigration, ils sont jusqu‘à 700 par jour à franchir la frontière.