DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Jusqu'où mène la piste du fipronil dans les oeufs à ce jour ?


Monde

Jusqu'où mène la piste du fipronil dans les oeufs à ce jour ?

Les autorités européennes marchent sur des oeufs… contaminés par le fipronil. La liste des pays touchés ne cesse de s’allonger, 15 au sein de l’Union, a-t-on appris ce vendredi : la Belgique et les Pays-Bas, les premiers signalés, et puis l’Allemagne, la France, la Suède, le Royaume-Uni, l’Autriche, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, la Pologne, la Roumanie, la Slovaquie, la Slovénie et le Danemark. Il faut y ajouter la Suisse et Hong Kong.

Le fipronil, peu toxique ou très toxique ?

Le fipronil est présent dans de nombreux produits antiparasitaires qui servent à débarrasser les animaux de compagnie des poux et des tiques, mais aussi dans des produits à usage domestique pour tuer les fourmis et les termites. En revanche, son utilisation est strictement interdite par l’UE pour les animaux qui sont destinés à la consommation, par conséquent bien sûr dans les élevages de poules.

Les responsables sanitaires se veulent rassurants, en premier lieu ceux de l’Organisation mondiale de la santé, sur les effets de cet insecticide sur l’homme. L’OMS le qualifie de “modérément toxique” mais cela dépend de la quantité ingérée : à haute dose, il attaque les reins, le foie et la thyroïde, il peut provoquer des vomissements, voire des troubles neurologiques.

L’Agence nationale (française) de sécurité sanitaire de l’alimentation donne ses recommandations :


Le seuil maximum de tolérance qui a été calculé par l’Europe est de 0,54 mg dans un oeuf pour une personne d’environ 60 kilos. Jusqu‘à présent, les lots contaminés saisis dépassent très rarement ce taux, mais si peu, c’est déjà
trop !

1 société néerlandaise + 1 société belge = un scandale

Face à ce nouveau scandale sanitaire, la Belgique et les Pays-Bas s’accusent mutuellement de négligence. Fin 2016, les Néerlandais n’ont semble-t-il pas pris assez au sérieux une information anonyme dénonçant l’utilisation de fipronil dans certains élevages avicoles. Mais en suivant la piste vers l’entreprise néerlandaise de désinfection soupçonnée d‘être à l’origine de la dangereuse infraction, les Belges se sont aperçus que l’antiparasitaire avait été acheté à un distributeur de leur propre pays.

Selon les médias des deux pays, la société des Pays-Bas impliquée s’appelle ChickFriend, deux de ses dirigeants ont été arrêtés et les perquisitions se multiplient. Tout comme en Belgique, où 26 personnes ou entreprises sont considérées comme suspectes, a informé le parquet d’Anvers. Environ 6 000 litres de fipronil, d’après plusieurs sources, ont été saisis dans une entreprise identifiée comme Poultry-Vision.


Le cercle vicieux européen

En France, cinq entreprises de transformation de produits à base d’oeufs, situées dans les départements du Nord, du Pas-de-Calais, de la Vienne, du Maine-et-Loire et du Morbihan, ont reçu des lots contaminés qui ont été saisis.

En Allemagne, les supermarchés Aldi reprennent la vente d’oeufs mais petit à petit après une semaine de blocage. Partout en Europe, le cercle vicieux ne fait que commencer, des dizaines de tonnes d’oeufs en provenance des Pays-Bas ou de Belgique doivent être détruites.

Il vaut mieux parfois en rire…