DERNIERE MINUTE

Syrie: violents combats dans la vieille ville de Raqa

Vous lisez:

Syrie: violents combats dans la vieille ville de Raqa

Taille du texte Aa Aa

De très violents combats ont opposé dimanche les forces antijihadistes soutenues par Washington en Syrie au groupe Etat islamique (EI) au coeur de son principal bastion de Raqa, a constaté un correspondant de l’AFP.

Des échanges de tirs nourris entre les Forces démocratiques syriennes (FDS) —une alliance de combattants kurdes et arabes— et les jihadistes avaient lieu à l’intérieur la vieille ville, a pu constater le journaliste qui se trouvait à la périphérie de ce secteur, près de la muraille historique.

Des obus de mortier tirés par les jihadistes s’abattaient près des positions des FDS qui sont entrées dans la “capitale” de l’EI en Syrie le 6 juin et qui en contrôlent désormais plus de la moitié.

Les FDS ripostaient par des obus de mortier et à l’aide de mitrailleuses lourdes.

Un avion de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis bombardait de manière incessante les positions des combattants de l’EI dans la vieille ville, provoquant d‘épaisses fumées blanches.

C’est dans ce secteur que se trouvent les principales fortifications de l’organisation ultraradicale.

Les FDS contrôlent plus de la moitié de Raqa mais rencontrent une résistance acharnée des jihadistes.

“Il y a de violents combats. Nos forces tentent d’assiéger de plus en plus Daech (acronyme en arabe de l’EI)”, a expliqué sur place Nouri Mahmoud, porte-parole des Unités de protection du peuple kurde (YPG) —principale composante des FDS—.

Près de la muraille, le journaliste de l’AFP a vu des combattants des FDS transporter cinq des leurs, blessés par l’explosion d’une mine, une des armes de prédilection de l’EI dans cette bataille.

Les jihadistes “ont recours à tous les moyens pour survivre”, selon M. Mahmoud.

D’après les FDS, l’EI utilise des mines, des voitures piégées, des drones, des tunnels et des kamikazes pour défendre ses positions à Raqa.

Les FDS, appuyées par les frappes de la coalition internationale, ont lancé il y a huit mois une offensive en vue de s’emparer de Raqa.

L’ONU estime à entre 10.000 et 25.000 le nombre de civils bloqués dans la ville et sans accès à l’aide humanitaire.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2017 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2017 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.