DERNIERE MINUTE

Tennis: Zverev, en champion, éclipse Federer en finale à Montréal

Vous lisez:

Tennis: Zverev, en champion, éclipse Federer en finale à Montréal

Taille du texte Aa Aa

L’Allemand Alexander Zverev a créé une petite surprise dimanche en finale du Masters 1000 de Montréal en battant Roger Federer en deux sets, 6-3, 6-4, infligeant au passage au Suisse sa troisième défaite de l’année.

Tout juste une semaine après son titre à Washington, Zverev réalise une saison quasi parfaite, “une année de rêve”, a même salué Roger Federer à l’issue de la rencontre.

Il est vrai que Zverev se paye le luxe de remporter un cinquième trophée sur le circuit depuis le début de l’année, égalant d’ailleurs le Suisse qui a néanmoins gagné deux tournois du Grand Chelem avec l’Open d’Australie et Wimbledon.

“Je suis désolé que tu n’aies pas gagné Montréal cette année”, a lancé Zverev en forme de boutade à son adversaire, qui avait comme objectif d’inscrire son nom sur la Coupe Rogers à Montréal, du nom de ce Masters 1000 joué en alternance avec Toronto les années paires et où le Suisse a déjà triomphé deux fois (2004 et 2006).

Mais avec cette victoire, Zverev vient aussi fragiliser les espoirs de Roger Federer de redevenir numéro un mondial dans une semaine.

Alors qu’il avait son destin en mains, Roger Federer a relancé Rafael Nadal dans la course à la première place à l’ATP, l’Espagnol qui avait pourtant subi un sérieux revers en huitième de finale à Montréal, battu par l‘étonnant canadien Denis Shapovalov, 18 ans.

- Course au numéro un –

Blessé, Andy Murray va céder sa place en haut de la hiérarchie de l’ATP après le tournoi de Cincinnati qui démarre lundi et Nadal sera numéro un mondial si il va au moins aussi loin que Federer.

Et, pour leur première rencontre sur ciment, le joueur allemand de 20 ans a pris sa revanche après sa défaite en juin en finale sur herbe à Halle face au même Federer alors en route vers son huitième Wimbledon.

Dimanche sous le chaud soleil de Montréal, la couronne est revenue à un joueur qui est déjà à classer dans les favoris de l’US Open, dernier Grand Chelem de la saison, qui démarre dans deux semaines.

Sa popularité va grandissante et le public lui a réservé une belle ovation à l’issue d’une finale d‘à peine plus d’une heure où leur favori a déçu.

Signe d’un passage progressif de témoin, la jeune génération de joueurs s’est affirmée au cours de cette semaine montréalaise.

La plus grosse surprise est donc venue du Canadien Denis Shapovalov qui a battu Nadal dans un match fou, qui va lui permettre lundi de grimper de la 143e à la 67e place à l’ATP.

Ce jeune joueur, issu d’une riche pépinière canadienne, a seulement cédé en demi-finale face au vainqueur Zverev. Il devrait rattraper assez vite d’autres jeunes en vue à Montréal comme le Sud-Coréen de 21 ans Hyeon Chung (56e) qui a battu le Belge David Goffin ou l’Américain Jared Donaldson (66e mondial à 20 ans), solide sur ses deux jeux décisifs pour éliminer le Français Lucas Pouille.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2017 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2017 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.