DERNIERE MINUTE

L'ex-procureure générale du Venezuela accusée de corruption

Luisa Ortega est l'une des principales figures de l'opposition.

Vous lisez:

L'ex-procureure générale du Venezuela accusée de corruption

Taille du texte Aa Aa

A peine dix jours après son arrivée au siège du Ministère Public, le nouveau procureur général du Venezuela Tarek Saab s’en est pris à sa prédécesseure qu’il a accusé de corruption ce mercredi.

Selon Tarek Saab, Luisa Ortega et son mari, le député d’opposition German Ferrer, sont à la tête d’un réseau d’extorsions de fonds lié à l’industrie pétrolière.

Luisa Ortega, une ancienne chaviste devenue l’une des principales opposantes président Nicolas Maduro, a été démise de ses fonctions au début du mois par la nouvelle Assemblée constituante.

Elle a affirmé sur Twitter qu’une perquisition était en cours à son domicile “dans le cadre de la vengeance du gouvernement” face à sa lutte contre le totalitarisme.

Elle accuse le président Maduro et son numéro 2 Diosdado Cabello de vouloir mettre fin à “sa lutte pour la démocratie et la liberté de tous les Vénézuéliens”.


Dans le même temps, la présidente de l’Assemblée constituante Delcy Rodriguez annonçait que la nouvelle “Commission pour la Vérité” enquêterait sur chaque candidat de l’opposition aux élections régionales d’octobre, afin de déterminer s’ils ont ou non participé aux manifestations ces derniers mois.

Comme l’avait promis Nicolas Maduro la semaine dernière, l’Assemblée constituante envisage désormais de voter une loi qui punirait tout propos haineux ou intolérants de 10 à 25 ans de prison.