DERNIERE MINUTE

Ankara/Berlin : nouvelle escalade verbale

Vous lisez:

Ankara/Berlin : nouvelle escalade verbale

Taille du texte Aa Aa

Entre Berlin et Ankara, c’est de nouveau l’escalade verbale : dimanche Recep Tayyip Erdogan s’est encore immiscé dans la campagne électorale allemande. Il a appelé les Turcs d’Allemagne à faire battre la coalition d’Angela Merkel aux législatives du 24 septembre. “Ceux qui attaquent la Turquie méritent une gifle à ces élections”, a-t-il notamment déclaré.


Le président Turc accuse Berlin d‘être trop indulgent avec les activistes kurdes et avec les suspects dans la tentative de coup d’Etat de juillet 2016.
Berlin dénonce de son côté les dérives autoritaires du régime turc.

“Je ne souhaite pas que les gens d’ici soient montés les uns contre les autres, nous défendons la démocratie, mais nous ne tolérons aucune ingérence étrangère dans notre démocratie”, a fait savoir lundi Sigmar Gabriel, le ministre allemand des Affaires étrangères.


Près d’1,2 million de Turcs vivent en Allemagne. Ces derniers votent généralement pour les sociaux-démocrates du SPD mais aux législatives turques de novembre 2015, ces Allemands d’origine turque ont voté à 59 % pour le parti du président Erdogan.

Avec Agences