DERNIERE MINUTE

Le Burkina Faso s'interroge sur sa politique de sécurité intérieure

Le pays est l'une des victimes directes de la guerre contre le terrorisme menée dans le Sahel.

Vous lisez:

Le Burkina Faso s'interroge sur sa politique de sécurité intérieure

Taille du texte Aa Aa

Une marche contre la « barbarie » : sur un kilomètre et demi, plusieurs centaines de personnes ont défilé dans les rues de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso. Baptisée « Burkina Debout », cette marche se veut être message fort. Un appel aux autorités à renforcer la sécurité nationale, dans ce pays du Sahel où prolifère la menace terroriste.

Le dimanche 13 août, le “Aziz Istanbul”, un café-restaurant, a été la cible d’une fusillade orchestrée par une cellule jihadiste proche d’Al-Qaida. Une attaque qui a couté la vie à 19 personnes, la plupart d’origine étrangère. Depuis l’attaque du 15 janvier 2016 contre plusieurs lieux fréquentés par des étrangers, le Burkina fait face à une recrudescence d’actes terroristes, en particulier dans le Nord, à la frontière avec le Mali.

Une zone instable où le Burkina subit directement les conséquences de son engagement dans la guerre contre les jihadistes.