DERNIERE MINUTE

Après le Brexit, le départ des Européens

Vous lisez:

Après le Brexit, le départ des Européens

Taille du texte Aa Aa

Un peu plus d’un an après qu’une majorité de Britanniques a voté en faveur du Brexit, il apparaît que les résidents européens sont de plus en plus nombreux à quitter le Royaume de sa Gracieuse Majesté.

Le solde migratoire sur douze mois reste positif, mais pour les seuls détenteurs de passeports européens, il accuse une baisse 50 %. C’est le résultat d’une étude de l’Office national des statistiques britanniques.

Les départs les plus nombreux sont enregistrés au sein des communautés roumaine, bulgares, mais aussi plus généralement parmi les ressortissants de l’Europe de l’Est.

Le gouvernement britannique et l’Europe sont encore loins d‘être arrivés à un terrain d’entente sur les termes du divorce, mais les observateurs estiment que le Brexit a d’ores et déjà un impact sur les flux migratoires au Royaume-Uni. Les citoyens européens déjà installés en Grande-Bretagne s’inquiètent des changements politiques et législatifs à venir.

De son côté, l’Institut of Directors, qui est l‘équivalent britannique du Medef français, s’inquiète de la tendance qui, selon lui, pourrait se traduire par un déficit de main d‘œuvre sur le marché du travail.

3,2 millions d’Européens vivent en Grande-Bretagne et un millions de Britanniques habitent en Europe. Leur statut, aux uns et aux autres, est au cœur des négociations du Brexit que Londres et Bruxelles ont lancées en juin dernier. La fin des négociations est fixée à mars 2019.