DERNIERE MINUTE

Donald Trump accorde la grâce présidentielle au shérif Arpaio

Le shérif était réputé pour ses discriminations envers les hispaniques, alors qu'il est lui-même issu d'une famille de migrants italiens.

Vous lisez:

Donald Trump accorde la grâce présidentielle au shérif Arpaio

Taille du texte Aa Aa

Il avait été condamné pour pratiques racistes, mais Donald Trump a finalement décidé de court-circuiter la justice. Joe Arpaio, 85 ans et ancien shériff d’un comté de l’Arizona a été gracié vendredi par le président des Etats-Unis. Selon la Maison-Blanche, le shériff aurait reçu la grâce présidentielle pour avoir consacré sa vie à “protéger la population contre le fléau de la criminalité et de l’immigration illégale”.

Depuis son élection dans les années 90, l’homme n’a eu de cesse d’alimenter les controverses aux Etats-Unis. Autoproclamé le shériff “le plus dur d’Amérique”, Joe Arpaio est célèbre pour ses pratiques humiliantes, comme celles d’enchaîner les détenus et les forcer à porter des sous-vêtements roses, affublés de la signature du shérif.

Mais c’est surtout pour ses attaques répétées contre la communauté hispanique que Joe Arpaio fait couler beaucoup d’encre. Interdit en 2011 de mener des patrouilles anti-migrants, il continue sa politique de profilage racial, avant d’être condamné en juillet dernier pour outrage au tribunal.

Des pratiques dégradantes visiblement loin d’offusquer le président américain.