DERNIERE MINUTE

Judo : le Japon débute les Mondiaux pied au plancher

Les championnats du monde de judo ont débuté ce lundi à Budapest.

Vous lisez:

Judo : le Japon débute les Mondiaux pied au plancher

Taille du texte Aa Aa

Les championnats du monde de judo ont débuté ce lundi à Budapest. Ils s’achèveront dimanche. Le Japon a marqué de son empreinte cette première journée de compétition. D’abord avec le sacre chez les femmes en moins de 48 kilos de Futa Tonaki.

En demi-finale, la Japonaise a dominé à la surprise générale la numéro un mondiale et superfavorite Otgontsetseg Galbadrakh. La Kazake a ainsi dû se contenter de la médaille de bronze avec une autre japonaise, Ami Kondo.

En finale, Futa Tonaki a battu la Mongole Urantsetseg Munkhbat, médaillée d’or en 2013. Seulement âgée de 22 ans, Tonaki s’est ainsi offert le titre suprême dès ses premiers Mondiaux seniors, deux ans après avoir été couronnée en junior.

Côté français, Mélanie Clément a échoué à décrocher une médaille en étant battue en repêchages.

Après son titre, Futo Tonaki a souhaité relayer un message d’espoirs aux judokas du monde entier : “Même pour la catégorie des moins de 48 kilos, je suis une petite concurrente. Donc, je voudrais prouver au monde que même les petits judokas ont une chance de combattre.”

Deuxième titre pour Takato

Le drapeau japonais a flotté une seconde fois au cours de cette première journée.

A trois ans des JO 2020 dans sa capitale, le Japon, pays berceau du judo, a idéalement débuté ces Mondiaux en empochant l’autre titre décerné ce lundi. Naohisa Takato a remporté son deuxième titre de champion du monde en -60 kg en battant en finale l’Azerbaïdjanais Orkhan Safarov. Le judoka de 24 ans avait été sacré une première fois en 2013 et avait été médaillé de bronze olympique l‘été dernier à Rio. Il s’est imposé sur ippon en finale.

Le Mongol Ganbat, champion du monde en 2014, et l’Ouzbekh Urozboev sont médaillés de bronze. Les Français Walide Khyar et Cédric Revol ont été éliminés très vite.

‘‘Mon modèle Ebinuma a remporté les championnats du monde 3 fois de suite”, rappelait le vainqueur du jour. ‘‘Donc, mon prochain objectif sera de gagner trois médailles d’or d’affilée, puis d’espérer atteindre quelque chose aux Jeux olympiques.’‘

“Pas de suprise” selon Illiadis

Notre premier invité VIP est une légende. Champion olympique en 2004 et triple champion du monde en 2010, 2011 et 2014, le Grec Ilias Iliadis nous a parlé de cette première journée de compétition.

“Il n’y a pas eu de surprise pour moi en moins de 60 kilos, Takato était un favori … ou l’un des favoris. Il a déjà été champion du monde. Et nous savons toujours que les Japonais sont souvent des favoris. Donc, aujourd’hui, ce n‘était pas une grande surprise. Aujourd’hui, Tonaki Funa était aussi une prétendante à la victoire que vous connaissiez et elle a vraiment fait du judo. Elle est jeune aussi, je pense qu’elle deviendra encore plus forte. “