DERNIERE MINUTE

Le PSG respecte-t-il le fair-play financier ?

Avec les arrivées de Neymar et Mbappé, le PSG suscite des questions quant à sa capacité à respecter les règles de l'UEFA.

Vous lisez:

Le PSG respecte-t-il le fair-play financier ?

Taille du texte Aa Aa

L’UEFA, l’instance européenne de football, veille au grain durant ce mercato d‘été, la période des transferts de joueurs qui s’achève à la fin du mois.

Car depuis 2011, les clubs sont soumis aux règles du fair-play-financier. En clair, ils doivent avoir des comptes plus ou moins à l‘équilibre et ne pas s’endetter auprès d’autres clubs ou administrations fiscales.

L’UEFA a fixé un seuil de 30 millions d’euros de pertes sur trois ans. En cas de dépassement, les équipes s’exposent à des sanctions financières – amende, rétention de recettes – ou sportives – retrait de points, d’un titre, limitation du nombre de joueurs, exclusion des compétitions européennes…

Parmi les clubs qui ont déjà été sanctionnés figurent le PSG, qui avait payé en 2014 une amende de 20 millions d’euros, ou encore Monaco, Braga, le Sporting Portugal, Fenerbahçe, Besiktas, le FC Astana, l‘Inter Milan, Malaga, l’Etoile rouge de Belgrade, le Partizan Belgrade.

Le club parisien, détenu par un fonds qatari, est à nouveau sous étroite surveillance. Avec les arrivées conjuguées de Neymar et Mbappé, pour des montants astronomiques, le PSG suscite des questions quant à sa capacité à respecter les règles de l’UEFA.

Paris a trouvé des alternatives en lissant ses dépenses et en recrutant sous forme de prêt avec option d’achat. Des joueurs ont également été cédés ou vont l‘être. Le club parisien mise également sur l’arrivée de ses stars pour gonfler ses revenus tirés de ses contrats de sponsoring, de la billetterie et des produits marketing, comme les ventes de maillots.